Pourquoi les peuples indigènes d’Amérique sont-ils appelés « Indiens » ?

En 1492, le navigateur Christophe Colomb est chargé par la reine Isabelle de Castille dite « Isabelle la Catholique » de chercher une route maritime vers les Indes.

Une erreur commise par Christophe Colomb

Il accoste le 12 octobre 1492, après deux longs mois en mer, sur une île de l’archipel des Bahamas. Il est alors persuadé qu’il a accompli sa mission et qu’il se trouve aux Indes, donnant aux habitants de ces régions le nom d’« Indiens ».

Le Nouveau Monde : l’Amérique

Plus tard, on comprend que ce Nouveau Monde est un continent à part entière, totalement distinct des Indes. On le nomme « Amérique » et ses habitants les « Indiens d’Amérique » pour les distinguer des « Indiens d’Inde ».

Les « Indiens d’Amérique » ou « Amérindiens » sont donc l’ensemble des peuples qui habitaient déjà l’Amérique avant que Christophe Colomb n’y pose le pied.

49e rencontre pow-wow (rassemblement de Nord-Amérindiens) à Bismarck dans le Dakota du Nord, le 8 septembre 2018. Les pow-wow célébraient traditionnellement un événement religieux ou des exploits guerriers. Ils sont aujourd’hui l’occasion pour les Amérindiens de se voir, d’échanger et de célébrer leurs cultures. Photo Pierre Jean Durieu.

Les Indiens d’Amérique aujourd’hui

Ce sont les descendants de ces premiers habitants. Certains d’entre eux, comme les Kayapo, ont conservé leur culture d’origine, leur religion ainsi que leurs modes de vie ancestraux et surtout un rapport étroit avec la nature qui les entoure.

Indien Amazonie Brésil forêt

Indien originaire d’un village situé dans la forêt amazonienne naviguant sur une pirogue traditionnelle taillée dans un arbre. Photo Ammit Jack.

Partagez l'article sur votre réseau préféré

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur google
Google+
Partager sur whatsapp
WhatsApp